15 décembre 2006

Tricher n'est pas jouer (même sous le sapin)

Les zamis, l’heure est grave.
Vous n’êtes pas sans ne pas l’ignorer, l’échéance fatidique approche à grands pas : dans 10 jours, c’est la belle nuit de Noëeeeeel, la neige étend… (oui bon, on peut toujours rêver, hein).

Je ne vais pas vous refaire une diatribe sur la course aux cadeaux - trop facile, tout le monde le fait, et moi la première, déjà l’année dernière et aussi il y a 2 ans. Donc, non. Cadeaux il faut, cadeaux il y aura, c’est une galère, tout le monde le sait et faut faire avec.
Non, non, non.

Cette année, nous allons la jouer un peu plus sociologique. Parce qu’en fait, le seul intérêt dans les cadeaux, c’est juste AVANT qu’on les ouvre. Non parce qu’après, l’effet de surprise ne joue plus et que dans 80% des cas (© Pettittoutmimi, qui m’a tout appris en matière de balançage de chiffres ne reposant sur aucune réalité statistique), on se retrouve face à un truc immonde, pas mettable ou en cas de grande chance juste totalement inutile et qui encombrera les étagères de la cave.

Mais AVANT… on se retrouve face à face avec un très zouli paquet, avec de jolies couleurs, des trobô motifs (bonhommes de neige, petits papas Noël kromignons, j’en passe et des plus gerbants), et des milliards de kilomètres de bolduc. Tout excités par la perspective du déballage et par l’angoisse de la découverte : mékesske ça peut bien être ???

La plupart d’entre nous attend donc très fébrilement le 24 décembre au soir (ou le 25 matin pour les moins chanceux) pour se précipiter au pied du tapin de Noyel, se jeter tous ongles et dents dehors pour arracher le papier cadeau et découvrir enfin l’objet mystère.
La plupart, j’ai dit.

Parce que pour certains, cette attente est tout bonnement insupportable :

Vous trichez pour deviner vos cadeaux? Vous n'êtes pas seul - jeudi 14 décembre 2006
NEW YORK (Reuters) - Vous ne pouvez pas résister à la tentation de jeter un coup d'œil rapide à vos cadeaux avant le 24 décembre ? Vous n'êtes pas le seul puisqu'un adulte sur cinq tente de deviner ses cadeaux avant d'avoir le droit de les ouvrir, selon une étude américaine. (…)
Les jeunes de 18 à 34 ans sont ceux qui ont le moins de contrôle sur eux-mêmes, 32 % d'entre eux secouent les paquets cadeaux ou tentent les ouvrir avant l'heure, contre 12 % des 35 ans et plus.

C’est quand même pas bien malin, vous trouvez pas ?

Petit a, secouer un paquet cadeau, ça risque d’abîmer ce qu’il y a dedans. On ne sait jamais, hein, les gens peuvent toujours avoir l’idée de vous offrir quelque chose qui casse…
Petit b, tenter de l’ouvrir : je sais pas vous, mais moi à chaque fois que j’ai essayé (ben oui, les oursons, surtout avant l’âge de 10 ans, c’est trop curieux) ben ça c’est vu ! J’ai jamais réussi à déscotcher c’te fichu scotch sans arracher le papier en dessous, ni à refaire soigneusement le paquet dans les plis d’origine ! Grillée !
Petit c, si jamais le cadeau vous plaît pas, vous êtes assuré de tirer la gueule plusieurs jours avant Noël, et du coup, les gens vont s’en rendre compte. Et comme il n’est pas question d’avouer qu’on a triché (rhooooo, pas bô ça)…

Bon d’un autre côté, savoir à l’avance que le cadeau amoureusement choisi ne vous plaît pas, ça permet de se préparer psychologiquement et donc de ne pas trop tirer la gueule lors de l’ouverture officielle ! Tout bénéf' pour la fameuse trêve de Noyel et la paix autour du tapin mentionné plus haut.

Finalement, c’est peut-être un geste à accomplir dans l’intérêt des familles…

Finbonbref… Si vous vous trouvez dans la peau de celui qui offre le cadeau-qui-craint (ou même le cadeau-super-top-qui-va-faire-trop-plaisir, restons optimistes), et si vous souhaitez ruser celui qui est censé ne pas l’ouvrir avant le jour J mais qui va tout faire pour le faire quand même, une grande spécialiste a réfléchi pour vous. Voici donc ses conseils, selon Reuters (même lien que précédemment, hein, j'vais pas vous le linker à chaque fois, non plus) :

*Placer les paquets des enfants hors de leur portée.

*"Déguiser" ceux des adultes.

*Pour tromper les tricheurs les plus avertis, utiliser par exemple la boîte d'un appareil électronique n'ayant rien à voir.

*Si vous placez une petite boîte dans une plus grande boîte, vous pouvez également réduire les tricheries.

© Christine Fritsch, spécialiste en emballages cadeaux et auteur du livre "Emballer ses cadeaux avec talent" (in engliche in ze texte)

Mouais… Ben moi j’dis c’est pas gagné.

Allez, bon courage et joyeux Noël à tous !

Posté par Ferdiebear à 13:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Tricher n'est pas jouer (même sous le sapin)

    AH! Quelle chance on a qudn chacun a son espace vital et que le jour J, au moment M où on rassemble les cadeaux ,tout arrive d'un coup, sans étiquette ni ien. Chez nous le jeu c'est : c'est pour qui celui-là? Bon après y'a les éternelles questions mais on est honnêtes, on triche pas!

    Posté par huggy, 21 octobre 2007 à 12:57 | | Répondre
  • Héhé, merci pour le conseil !
    Mais emballer dans une boite d'appareil electronique, ca peut faire penser au receveur qu'on lui offre cet objet lorsqu'il l'ouvre le soir de Noel ! La fausse bonne surprise !
    Il faut donc choisir des boites où la confusion ne sera pas possible...

    Posté par Tipierre, 21 octobre 2007 à 12:57 | | Répondre
  • Huggy > On peut tirer au sort, aussi ? ou faire des échanges a posteriori ?
    Tipierre > C'est pas faux
    Une année, M'man Ourse avait trouvé une chouette idée : le cadeau matriochka ! En enlevant le papier cadeau, on trouvait un gros carton tout blanc, anonyme : à l'intérieur, plein de confettis en polystirène, maintenant en place une boîte plus petite, emballée dans un autre papier cadeau ; tu ouvrais la boîte, encore ces (f****s) confettis et une autre boîte encore plus petite, avec le cadeau dedans. Tu avais beau secouer, tu sentais rien bouger ! Et impossible de deviner à la taille ou à la forme. Et le sketch que ça donne au moment du déballage ! On en rigole encore (il nous en faut peu, faut bien l'avouer). Par contre, pas glop le lendemain, au moment du ménage...

    Posté par Ferdie, 21 octobre 2007 à 12:58 | | Répondre
  • Un peu SM Mman Ours, non? ETt pourquoi c'est pas elle qui nettoie d'abord? Hein? Pourquoi?

    Posté par huggy, 21 octobre 2007 à 12:58 | | Répondre
  • Huggy> bah j'ai jamais dit que c'était pas elle qui l'avait fait...
    Bizarrement, depuis, elle a jamais réitéré le coup... Faut dire que ces machins en polystyrène, ça se glisse partout, sous les meubles, entre les coussins de canapé, dans les bacs à fleurs... Donc oui, M'man Ourse doit certainement être un peu S sur les bords, mais finalement, pas trop M... arf arf arf !

    Posté par Ferdie, 21 octobre 2007 à 12:58 | | Répondre
Nouveau commentaire