16 novembre 2006

James Bond's BOF

Vous en avez certainement entendu parler, à moins de vivre dans une caverne hibernatoire (mais je vous signale que c’est encore un peu tôt pour hiberner, n’importe quel ours pourra vous le confirmer), dans quelques jours sortira le tout nouveau James Bond, le 21ème de la série : Casino Royale.

Outre le fait que ce 21ème opus bénéficie de la participation d’une nouvelle actrice française en tant que James Bond Girl (tiens, au fait, interro surprise : citez-moi les autres Françaises qui ont eu cet honneur, vous avez 15 minutes), il est également marqué - défiguré même, selon moi, mais je me calme pour mieux y revenir un peu plus loin - par l’arrivée d’un nouvel acteur dans le rôle titre. Après Pierce Brosnan, ladies and gentlemen, please welcome …. Daniel Craig !

Daniel Craig est… anglais ; pour jouer James Bond, c’est mieux. Il n’est pas très grand (1,80m c'est petit pour un James Bond : les plus petits, Roger Moore et Pierce Brosnan, font 1,85m), mais plutôt beau gosse (enfin, beau gosse... mouais, passons), baraqué, toussa. Si, si, jugez plutôt.

Mébon. Sans vouloir entrer dans une polémique stérile, caster Daniel Craig pour James Bond, selon moi, c’est comme demander à Passe-Partout de Fort Boyard d’incarner le général de Gaulle, quoi. Ben oui, Daniel Craig est… blond ! Or, depuis les origines, à une exception près, James Bond a toujours été brun : Sean Connery, George Lazenby, Timothy Dalton, Pierce Brosnan… Vous voyez du blondinet là-dedans, vous ?

Bon, c’est vrai, Roger Moore n’est pas vraiment réputé pour sa tignasse aile de corbeau, soit. Mais il n'est pas blond non plus, plutôt chatain. Et soyons francs : Roger Moore a le droit, lui. Il a gagné ce privilège de haute lutte, à coup d’Ivanhoé, Simon Templar et autres Brett Sinclair. Mais Daniel Craig, il a fait quoi lui dans la vie au cinéma ? Ex de Lara Croft (non, j’ai pas vu Tomb Raider !! Et de toutes façons, je n’avouerai jamais ! Et je ne dirai plus rien sans mon avocat, na !). Vraiment pas crédible !!

Quoi qu’il en soit, il faut être clair : il n’y a qu’un seul James Bond, à jamais et pour l’éternité : celui des Diamants sont éternels, justement. Le premier, le seul, l’unique. Quoi, il est un peu trop vieux pour le rôle ? Ben moi je trouve que plus il vieillit, plus il est sexy… Sean, si tu me lis… laisse-moi ton e-mail (pom pom pom pomheu… scusez, je m’égare, cette histoire de diams sûrement…). Eventuellement, si vraiment Sean ça vous va pas, je pourrais faire un effort et admettre Pierce Brosnan. Qui se bonifie aussi avec l’âge, et s'est transformé du minet brushingué à la Remington Steele en homme à la force tranquille et rassurante (ouais, ok, Pierce, donne ton mail aussi, va…).

Tout ça pour dire que Daniel Craig, alors là, non. Même pas en rêve. Même pas un dimanche soir pourrave sur TFOne. C’est juste au dessus de mes forces.

Mais quand même, la sortie d’un nouveau James Bond, ça se fête quoi. Alors, j’ai eu une idée, pour vous, amis lecteurs.

L’un des éléments marquants des films de James Bond, qui nous met dans l’ambiance en quelques claquements de doigts, c’est quand même bien le générique. Ces images en ombres chinoises sur fond uni, très… heu… comment dire… suggestives ? Le tout noyé d’une chanson bien sirupeuse avec trémolos de crooner ou de chanteuse à voix (Goooooooldfingeeeeeer !), c’est LE passage du film qu’on attend tous. Non ?

Ben voilà, je vous ai trouvé ça : c’est tout pareil, mais en différent. En plus rigolisant. C’est... comment dire.. non, zavez qu’à regarder. Oui, je sais bien, ça fait près de 3 minutes. Mais si vous tenez jusqu’à la fin, vous aurez une petite surprise, promis (un conseil : écartez quand même les âmes sensibles de l'écran, mais je vous ai rien dit, hein, n'est-ce pas).

Vous avez du mal avec l'anglais ? Là, c'est vraiment ballot. Non, parce qu’il faut pas croire, mais le texte de cette chanson, c’est super important pour bien saisir la beauté du truc. Allez, je vais pas être chien pour une fois : cliquez , vous pourrez mieux capter toute la poésie et le lyrisme de ce morceau d’anthologie.

Non, non, ne me remerciez pas, c’est un plaisir que de vous faire plaisir…

Posté par Ferdiebear à 01:28 - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur James Bond's BOF

    C'est vrai que le choix du nouveau Jimmy en aura fait couler de l'encre...perso je préfère Seaaaan Connery, Roger Moore et Pierce Brosnan.

    Sinon la vidéo je crois l'avoir vu quelque part mais elle tourne bien en dérision les génériques des films!

    Posté par Kapalsky, 21 octobre 2007 à 12:36 | | Répondre
  • rhoooooooo merci Ferdiiiiiiiiiiiiie !
    Tout pareil d'accord que toi pour le nouveau JB.
    Quant au générique de Spy Hard, c'est trop fort !!! J'avais été le voir au cinéma, c'était excellent ! Que de souvenirs qui remontent...
    Bon, en revanche, je m'inscris grave en faux sur tes goûts musicaux !!!!!!!

    Posté par Cityzen, 21 octobre 2007 à 12:36 | | Répondre
  • Je me lève contre ce nouveau pseudo JB!
    D'une part parce que l'acteur a moins de charme que les british précédents. D'autre part parce qu'il roule en Focus. Il baisse en gamme, bientôt on va le voir en Skoda. Et puis quoi encore? Il va porter des polos Tacchini? Tttsss

    Posté par huggy, 21 octobre 2007 à 12:37 | | Répondre
  • Kapalsky > on est bien d'accord sur les meilleurs JB. Pour moi, dans l'ordre : Sean, ze number one toutes catégories ; puis éventuellement Pierce ; et enfin, et seulement pour éviter les discussions stériles avec mon homme : Roger Moore (rhaaaa... ces problèmes de différences de génération...)
    Cityzen > Quoi mes goûts musicaux ? T'as jamais eu une (mauvaise) chanson dans la tête, dont tu n'arrives pas à te débarrasser ? Ben voilà. D'toutes façons, quand on a des goûts ciné discutables, on moque pas les faiblesses musicales des autres. Et toc (nan mais franchement, aller voir Spy Hard au ciné, quoi... tss tss tss).
    Huggy> Ouais ! T'as raison ! Où qu'elle est l'Aston Martin ? Ca se trouve, bientôt il boira même plus de martini vodka avec une olive, au shaker non à la cuillère, mais du pepsi max (rhooo l'infamie), quoi ! Trop naze le blondinet.

    Posté par Ferdie, 21 octobre 2007 à 12:37 | | Répondre
  • nah il veut pas envoyer mes mesages , mais nahhh ya pas de spam

    Posté par Sans Cervelle, 21 octobre 2007 à 12:37 | | Répondre
  • Ian FLEMING a t-il donné des indications sur le physique de james Bond dans ses "romans"?

    Posté par //, 21 octobre 2007 à 12:38 | | Répondre
  • Le commentaire precédent est signé Captain america

    Posté par captain america, 21 octobre 2007 à 12:38 | | Répondre
  • Aaaah, Captain.... je savais que c'était toi ! J'avais reconnu ton style incisif, parfois moqueur voire persifleur... et surtout tu me l'avais dit en pv.

    Mais trêve de sornettes, tu soulèves là un point très intéressant (comme à ton habitude, merci Cap, t'es mon héros). En fait, j'ignore totalement si Ian Fleming a décrit son héros dans ses livres, vu que je n'en ai lu aucun. Après une rapide recherche sur le web, je suis tombée sur un site de fans : le Club James Bond (www.clubjamesbondfrance.com) , et selon eux, voici comment l'auteur voyait son personnage :
    Taille : 1m83
    Poids : 76 kg
    Yeux : bleus
    Cheveux : noirs
    Cicatrice sur la joue droite
    Voilà pour le physique - pour le reste, je vous invite à consulter l'url que voici : http://www.clubjamesbondfrance.com/php/?url=http://www.jamesbond007.net/hmtl/homme.html&9
    Ces gens ont l'air bien renseignés, puisqu'ils mentionnent l'existence d'un7ème acteur ayant incarné James Bond... avant même le dieu Sean. Et comptabilisent aussi David Niven, du pastiche Casino Royale sorti en 1967.

    Avec ces précisions, on voit bien que Daniel Craig tient pas la route... Le hic , c'est que les précédents sont tout autant disqualifiés... à l'exception de Pierce Brosnan... ce qui finalement me va assez bien, après tout.

    Quoi qu'il en soit, je vais poursuivre l'investigation et, si je trouve des informations confirmant ou infirmant celles-ci, je ne manquerais pas de vous le faire savoir.

    Posté par Ferdie, 21 octobre 2007 à 12:38 | | Répondre
  • cicatrice...rire

    Sean Connery avait une cicatrice quand il jouait james bond?Il mesure 1 m83? et pèse 76 kg?

    Posté par captain america, 21 octobre 2007 à 12:39 | | Répondre
  • Captain, captain... t'es de mauvaise foi, là... C'est pas beau !
    Je viens juste de dire au dessus que TOUS les acteurs sauf Pierce Brosnan étaient disqualifiés. Ca veut dire que Sean Connery AUSSI est disqualifié ! Snif. C'est dur, mais bon... Reste Pierce, quand même... En plus, contrairement à Sean, il n'est pas encore trop vieux pour le rôle...

    Posté par Ferdie, 21 octobre 2007 à 12:39 | | Répondre
  • il semble que brosnan aussi soit disqualifié rire, mais je m'arreterais là...rire

    Posté par captain america, 21 octobre 2007 à 12:39 | | Répondre
  • Captain > juste pour info :
    trouvé sur le même site

    L'acteur idéal

    Dans l'esprit de Ian Fleming, il lui faut ce qui se fait de mieux à l'époque. A savoir Alfred Hitckcock derrière la caméra et Cary Grant dans le rôle de 007. Saltzman et Broccoli ont vite fait de le ramener à un plus juste sens des réalités. Si les Artistes Associés ont accepté de produire un Bond, le budget qui leur a été alloué frise la misère absolue. A peine neuf cent mille dollars. Pas question, donc, de s'offrir un grand nom au générique. Après avoir repoussé les autres tentatives de Fleming qui "acceptait de se contenter de David Niven, James Mason, Richard Burton, Trevor Howard et James Stewart", Saltzman et Broccoli se mettent à la recherche d'un acteur quasi inconnu. Patrick Mc Goohan, alors comédien de théâtre, tient un moment la corde mais refuse le rôle au nom de la moralité. Roger Moore, un instant contacté, doit renoncer à son tour, jugé trop peu viril par les producteurs.
    En octobre 1961, alors que tout le monde désespère de trouver l'acteur idéal et que le Daily Express organise un référendum auprès de ses lecteurs, un nom commence à revenir sur toutes les lèvres. Celui de Sean Connery. Rendez-vous est pris. Connery débarque dans le bureau de Saltzman, sans savoir ce qu'il attend. Pour les producteurs c'est le déclic. Ce qui emporte finalement la décision, c'est le petit salaire qu'obtient Sean Connery, à peine six mille livres et le contrat à long terme qu'il accepte, contrat s'achevant en 1967 et l'autorisant à tourner un film par an en dehors des Bond.

    Bon. Ce que cet article ne dit pas, c'est qu'au début Ian Fleming n'était pas trop chaud pour Sean Connery. Trop écossais (bonjour l'accent), trop rustre, trop...
    Finalement, Fleming appréciera énormément les prestations de Sean Connery, au point de dire un jour : "Si je devais réécrire Bond maintenant, il aurait certainement l'allure de Sean Connery".
    Et toc.

    Bon un autre truc que personne ne dit jamais, c'est que Sean Connery avait un léger problème de.... calvitie ! Et dans tous ses James Bond, il porte une moumoute... Voilà qui casse le mythe, non ?

    Quant à Pierce Brosnan, il est Irlandais, oui, ok (bonjour l'accent aussi). Par contre, il a une cicatrice juste au dessus de la bouche, du côté droit... C'est pas la joue, ok, mais tu vas pas chipoter quand même ?!!

    Posté par Ferdie, 21 octobre 2007 à 12:40 | | Répondre
Nouveau commentaire